MIROSLAV ŠAŠEK (CZ)

En cette période de vacances, nous avons décidé de mettre le focus sur un illustrateur qui a fait voyager plusieurs générations de jeunes (et moins jeunes) lecteurs. Il est certes moins contemporain mais son trait reste ultra moderne: nous avons nommé Miroslav Sasek!

Miroslav Sasek naît en 1916 à Prague. Il étudie l’architecture et quitte la Tchécoslovaquie en 1948 pour fuir le communisme. Il s’établit alors à Paris, où il étudie les Beaux-Arts, puis s’installe à Munich. Il travaille un temps pour Radio Free Europe avant de se consacrer pleinement à la peinture et à l’illustration.

En 1959, il publie Paris, un livre illustré pour la jeunesse brossant le portrait de la capitale française. Dès le début, Sasek impose son style: de larges illustrations colorées, pleines de détails et d’humour, accompagnées de quelques lignes de texte.

“Je voulais peindre Paris d’une manière complètement différente … Paris, à quoi ça ressemble vraiment. Comme je l’ai vu quand je suis venu pour la première fois, et aussi comment je le vois maintenant.”

Ce guide de voyage pour enfant sera le premier d’une longue série. C’est ensuite au tour de New-York, Munich, Venise, Londres, Edimbourg, San Fransisco de passer sous la loupe de Sasek. Au total, près d’une vingtaine d’albums consacrés aux grandes villes et pays du monde entier. Ayant tous été réalisés entre 1959 et 1974, les albums de Sasek sont les témoins d’une époque. Tous ont en commun une certaine fascination pour la modernité et rendent compte de la société de consommation caractérisant l’après-guerre.

Au sujet de la méthode de travail de Sasek, l’un de ses collaborateurs raconte:

“C’est un art qu’il a perfectionné: séjourner dans une ville ou un pays plusieurs semaines, faire énormément de croquis et peindre ensuite dans sa chambre d’hôtel. C’était un doux mélange d’observation pure et d’imagination. Il fallait juste les combiner et Sasek avait l’œil pour les détails de la vie quotidienne. Il savait très bien déceler ce qui fait l’identité d’une ville.”

La série connaît un énorme succès. Rappelons que la jeunesse de l’époque n’a pas encore un accès facile aux voyages et que la TV en couleurs n’est pas encore présente dans tous les foyers. Sasek a reçu plusieurs récompenses pour ses albums dont Le meilleur livre illustré pour enfants par le New York Times pour Londres en 1959 et pour New York en 1960, le prix du Junior Books du Boys ‘Club of America en 1961. Quatre de ses recueils ont aussi été adaptés en courts métrages. C’est le cas d’Israel, de New-York, de l’Irlande et de Venise.

Sasek décède en 1980 et ses albums tombent dans l’oubli jusque dans les années 2000 grâce à certains éditeurs qui décident de réimprimer son œuvre. La Fondation Sasek, chargée de veiller au patrimoine graphique de l’auteur, est fondée en 2011. Et il faudra attendre 2013 pour que Sasek soit traduit en tchèque et publié (enfin!) dans son pays d’origine.

Pour une fois, il est difficile de vous renvoyer vers les réseaux sociaux. On vous suggère de visiter le site de la Fondation Sasek et, surtout, de plonger la tête la première dans ses albums!

Dépaysement garanti!