ITW // LORIOT (DE)

Le graffeur allemand LORIOT mixe des compositions abstraites, contemporaines et ultra colorées avec des personnages en noir et blanc à l’allure un peu “rétro”. Populaires en Allemagne, ces derniers sont un hommage à l’oeuvre de Vicco von Bülow, un artiste multi-facettes (écrivain, humoriste, dessinateur, acteur), surnommé Loriot, comme notre artiste.

Loriot se prête au mélange des genres. Le résultat est original et sort de l’ordinaire. NOSHi avait envie d’en savoir plus sur ce graffeur au style hybride et est allé à sa rencontre.

Bonjour Loriot! Peux-tu d’abord te présenter en quelques lignes?

Je m’appelle Loriot. J’habite Berlin depuis douze ans mais je suis originaire du centre de l’Allemagne. J’ai commencé le graffiti en 2000.

D’où vient ton nom LORIOT?

J’ai commencé à signer Loriot en 2005. Cela vient d’un célèbre artiste allemand, Vicco von Bülow, aussi appelé “Loriot”. On avait l’habitude de regarder ses sketches en famille quand j’étais petit. J’aime son humour et son oeuvre. Il était à la fois acteur, réalisateur, écrivain et dessinateur. J’ai pensé plusieurs fois à changer de nom mais j’aime ces lettres-là et la signification. Donc, je continue avec Loriot pour le moment.

Quand as-tu commencé à peindre? 

J’ai commencé à peindre quand j’avais 15 ans. J’écoutais du hip hop et je voyais les graffitis dans les rues de ma ville natale ou dans les magazines. Je voulais aussi peindre de cette manière-là. Je n’aimais pas trop les classes d’art qu’on avait à l’école mais le graffiti avait quelque chose de brut, un petit côté rebelle que j’aimais bien. Je me suis éloigné du graffiti à un moment pour essayer un peu de street art mais je suis vite retourné au lettrage.

Tu fais souvent figurer des persos en noir et blanc à l’allure un peu vintage dans tes peintures. Sont-ils ta propre création ou font-ils référence à des persos existants? 

Ces personnages ne sont pas de moi, ils sont l’oeuvre de Vicco from Bülow, alias Loriot. J’aime son style et l’humour contenu dans ses dessins. C’est aussi un hommage à ce grand artiste, maintenant disparu. Mon style a fort évolué vers l’abstrait ces dernières années. J’ai pensé que ce serait une bonne idée de mélanger les deux styles. Le noir et blanc est très simpliste et je pense que cela se marrie bien avec mon style abstrait et coloré.

Quelles sont tes principales sources d’inspiration? 

Ma principale influence vient d’autres artistes, généralement éloignés du graffiti. Mais j’aime aussi, bien sûr, le graffiti, de l’abstrait au graff classique. Travailler mon style et trouver sans cesse de nouvelles manières de créer des lettres est un processus de création sans fin.

Comment élabores-tu une nouvelle pièce? Comment travailles-tu la composition?

Je fais d’abord un simple croquis à la maison. Une esquisse sans couleurs, juste les contours. Je jette ensuite ces premiers traits sur le mur directement et je m’attaque au remplissage en couleur. Cela change beaucoup le rendu. A la fin, cela ne ressemble plus trop à ce que j’avais sur mon papier. Après avoir défini les contours, je peins les personnages par-dessus le tout.

Y a-t-il certains artistes que tu admires? Peux-tu nous en citer quelques-uns et nous dire pourquoi ils sont importants pour toi? 

J’aime de nombreux artistes d’art contemporain et d’artistes issus du graffiti. Mais ils sont beaucoup trop nombreux pour être tous cités ici!

Un rêve artistique (ou non-artistique!) que tu aimerais voir se réaliser?

La paix dans le monde.

*****

Retrouvez LORIOT sur

Instagram