ITW // COUCOUAURELIEN (FR)

L’illustrateur français coucouaurelien a choisi le corps féminin comme terrain de jeu. Sur son feed Instagram, tout en rouge et bleu, défilent des images sensuelles, un tantinet coquines.

La marque d’un soutif’, un chemisier reboutonné à la va-vite, une bouche tordue de plaisir, … coucouaurelien s’attarde sur des détails et suggère plus qu’il ne montre. Ses illustrations nous font monter le rose aux joues, sans jamais tomber dans la vulgarité. Un bel hommage à la voluptuosité du quotidien et aux plaisirs amoureux.

Coucouaurelien nous a fait le plaisir de répondre à quelques questions pour NOSHi:

Coucou Aurélien! Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Coucou, je m’appelle Aurélien. Je viens de Bretagne, j’habite à Paris. J’ai suivi un cursus de communication visuelle à ECV Nantes. J’aime construire des images à partir des moments tout simples de la vie. Je n’aime pas quand je perds le crayon de mon Ipad. Franchement, ça me fait péter un câble.

Quand as-tu commencé à dessiner et qu’est-ce qui t’a mené à l’illustration?

J’ai toujours aimé dessiner. Mais ça fait deux ans que je le fais régulièrement sur mon compte Instagram. C’est sans doute la meilleure manière que j’ai trouvé pour m’exprimer. Il faut dire que je n’avais pas trop le choix: je suis nul en orthographe, je ne parle pas fort, je chante mal, je déteste le sport…

Comment définirais-tu ton style? Comment a-t-il évolué au cours des années ?

Il se focalise beaucoup sur des parties du corps, un détail sensuel, sans rien autour. J’aime quand les compositions sont très directes. En début d’année, je me suis aussi beaucoup amusé à faire des plans larges pour raconter l’histoire d’une certaine Michelle, au fil de quelques épisodes que j’ai écrits et illustrés. J’ai pu y découvrir l’importance de la lumière. Je l’utilise beaucoup dans mes compositions à présent.

Où puises-tu ton inspiration?

Dans la vie de tous les jours. Le quotidien est truffé de belles choses pour qui sait voir: de belles lumières, de belles formes, de belles situations. Et je ne parle pas que de choses physiques. Les expressions françaises, les œuvres culturelles auxquelles on peut faire référence… Bref, le terrain de jeu est immense.

Le rouge et le bleu dominent dans tes illus. Pourquoi avoir opté pour cette palette de couleurs?

J’adore le contraste qu’offrent ces deux couleurs. Avec elles, on peut tout faire. C’est le duo parfait : eau x feu ; chaud x froid ;  nuit x jour ; vie x mort…

Quels sont les artistes que tu admires et pourquoi?

J’aime beaucoup René Magritte pour son humour, Frédéric Beigbeder pour son impertinence, Orelsan pour sa sincérité et sa curiosité. Pour citer une illustratrice, j’aime beaucoup le travail d’Alice Des pour son goût et sa patte très marquée.

Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu ne dessines pas?

J’aime marcher en écoutant des livres audio ou des podcasts. Je crois que je suis addict à mes écouteurs. Enfin, j’aime aussi regarder les gens qui fourmillent quand je suis dans la ville. Le ciel quand je suis à la campagne.

Un rêve artistique (ou pas!) que tu rêverais d’exaucer?

Bonne question, il y a tellement de possibilités! J’espère juste continuer à explorer le domaine de la création au sens large. Si, chaque année, je regarde en arrière et me dit : « Putain, il y a un an j’aurais jamais pensé faire ça maintenant », ça me va.

As-tu une devise ou une expression que tu affectionnes?

J’aime bien l’image de « lancer des hameçons » pour imager le fait de provoquer les opportunités.

*****

Retrouvez coucouaurelien sur:

InstagramSite