ITW // BLANDINE LAMY (FR)

Nous sommes ravis de vous présenter le travail de Blandine Lamy, une jeune illustratrice française pleine de talent.

Ses illustrations sont une ode au soleil, au bord de mer et aux senteurs d’été. Naviguant entre figuration et abstraction, l’artiste nous livre une série de paysages inspirés de son Pays basque natal et de ses nombreux séjours à l’étranger.

La marque de Blandine Lamy, ce sont ces espaces blancs qu’elle insère dans ses compositions, donnant à l’ensemble un aspect léger et aérien. L’illustratrice donne peu de place au détail. Ses œuvres sont un assemblage subtil de différents aplats de couleurs vives et chaleureuses.

Blandine Lamy vous invite au voyage. Ses réalisations sentent bon les vacances et le sable chaud. Et on s’est dit que, justement, cela nous ferait pas de mal un peu d’évasion en ce moment! C’est pourquoi nous avons contacté Blandine pour lui poser quelques questions et en savoir plus sur son travail.

Bonjour Blandine! Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Je m’appelle Blandine, j’ai 24 ans et je suis originaire du pays basque. J’habite depuis quelques mois à Anglet, dans la maison familiale, avant de rejoindre Bordeaux pour un nouveau déménagement.
Je suis graphiste et illustratrice en freelance à 100% depuis mon retour du Sénégal en Octobre 2019. Je suis passionnée depuis mon plus jeune âge par le dessin et j’ai la chance aujourd’hui de pouvoir l’exercer à titre professionnel. Je suis aussi très fan de sport et plus particulièrement de surf.
Plus généralement, j’aime beaucoup l’univers de la glisse et je pense que d’une certaine manière, il inspire mon travail.

D’où est venu ton goût pour l’illustration? 

Je dessine depuis mon plus jeune âge et j’ai poursuivi ma passion après le lycée en intégrant une prépa art puis une école de graphisme à Paris. Mon goût pour l’illustration est venu au cours de mes études. J’ai approché plusieurs domaines puis je me suis dirigée vers l’illustration en trouvant mon propre style et en le développant.

J’ai lu que tu avais vécu aux quatre coins du monde. Quel a été ton endroit préféré et dans quelle mesure tes séjours à l’étranger ont-ils influencé ton art?

J’ai en effet vécu à l’étranger quelques années, ce qui a fortement marqué ma personnalité, mon goût pour l’observation, mon attrait pour les couleurs et stimulé ma créativité. J’ai vécu à Djibouti ainsi qu’au Mali quand j’étais enfant avec mes parents, puis récemment au Sénégal pour un CDD dans une agence de communication. J’ai également habité deux ans à l’Ile de La Réunion.
Ces séjours influencent mon travail, aussi bien dans les couleurs que dans la représentation même des choses. Je retranscris (de manière assez inconsciente, je pense) la gaieté des pays dans lesquels j’ai vécu au travers des couleurs qui jouent un rôle majeur dans la retranscription de l’atmosphère propre à chaque lieu. De plus, les formes arrondies et aérées par les espaces blancs donnent à mon travail son style naïf et « doux » correspondant à la tranquillité de la vie « à l’africaine ».

Comment définirais-tu ton style?

Je dirais que mon style est un mélange entre figuration et abstraction dans le sens où je représente des scènes de la vie réelle mais de manière simplifiée en privilégiant les formes et les couleurs aux détails (ombres, lumières, etc). En gros, il n’y a pas de relief.
Les couleurs et les formes à elles seules servent à comprendre mes dessins. Il m’arrive quand même de représenter des formes qui sont là juste pour fonctionner les unes avec les autres et non pas pour représenter tel ou tel paysage.

Peux-tu nous expliquer ta manière de travailler? depuis le choix du sujet jusqu’à la technique, l’emploi des couleurs, etc.

Tout se fait un peu « à l’inspiration », au gré de mes déplacements et de mes réflexions. Ayant passé beaucoup de temps au Pays basque depuis la fin de mes études, j’ai réalisé principalement des paysages locaux, des sportifs (surfeurs/surfeuses) mais aussi les paysages de mes voyages (Portugal, Prague, Sénégal, Cuba et autres à venir…).
J’extrais les éléments intéressants de mon quotidien (aussi bien ce que j’observe physiquement que ce que je glane dans les films, les magazines, dans la rue : l’inspiration est partout) puis je réalise mes illustrations. Soit des petites illustrations aux Posca, soit de plus grands formats sur Photoshop avec ma tablette graphique, ou à l’acrylique.

Quelles sont tes sources d’inspiration?

Mon inspiration vient beaucoup du Pays basque, de mes voyages, de mes séjours à l’étranger, notamment en Afrique. Je pense que les couleurs de l’Afrique m’ont beaucoup marquée et puis c’est « ressorti » plus tard dans mes illustrations !
Ensuite il y a beaucoup d’artistes qui m’inspirent comme Henri Matisse, David Hockney mais aussi des illustrateurs plus contemporains comme Alexandre Benjamin Navet, Inès Longevial,…

Est-ce que tu peux nous dire quel morceau de musique reflèterait le mieux ton univers pictural?

Le temps est bon d’Isabelle Pierre. « Le temps est bon, le ciel est bleu », cela représente bien le « ton » que je donne à mes créations.

****

Retrouvez Blandine Lamy sur:

FacebookInstagramShop