ITW // BILLY (UK)

Un seul mot pour décrire l’univers de l’artiste anglaise Billy??  C-O-L-O-R-É.

Pêchues, ses œuvres regorgent de positivisme. Elles donnent le sourire à quiconque les regarde. Son style est fait de formes simples. C’est un style très ludique et, de prime abord, très enfantin. Mais pas si simple qu’il n’y paraît! Cette esthétique, elle l’a développée au cours de ses études de graphisme au Royaume-Uni, réalisant un grand travail de simplification et de conceptualisation.

Exploratrice visuelle, Billy est également une grande baroudeuse. Lorsqu’elle n’est pas au volant de son van, l’artiste s’engage dans des projets communautaires qui l’amènent à travailler dans le monde entier. Mexique, Kenya, Grèce, Japon, …Billy utilise son art afin d’inclure les populations locales dans ses interventions dans l’espace public. Le but: faire place au dialogue et leur donner confiance en leur laissant s’exprimer par leur propre créativité.

NOSHi souhaitait de vous faire découvrir le monde plein de peps de Billy. Nous sommes donc partis à sa rencontre pour lui poser quelques questions.

peinture murale d'une abeille

Bonjour Billy! Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Billy, je suis une artiste anglaise. Ma pratique de l’art repose sur les arts visuels, sur le travail social et sur l’action communautaire. J’aime peindre des murs très colorés. J’aime créer conjointement avec d’autres personnes, réaliser des projets créatifs et partir à la découverte du monde.

D’où vient ton surnom “Billy”?

Billy est un surnom qu’un ami m’a donné parce qu’il trouvait que j’étais un peu fofolle. Ce n’est pas une histoire spécialement intéressante ou drôle mais c’est resté. J’ai commencé à utiliser ce surnom quand je peignais car je trouvais que ça sonnait bien. Certains m’appellent Billy, d’autres Alex (mon vrai prénom) et d’autres s’y perdent un peu!

Comment définirais-tu ton style?

Mon style est joyeux, coloré, très évident pour les enfants et parfois plus compliqué pour d’autres. Il attire la sympathie. C’est une sorte d’art populaire urbain.

Quelle est ta principale source d’inspiration? Tes influences?

L’inspiration vient de ce que j’observe autour de moi. C’est pour cela que je me rends souvent dans des endroit nouveaux et différents. J’y puise de nouvelles énergies et cela me pousse à créer de nouvelles choses et à réaliser de nouveaux projets. Cela peut aussi se produire dans mon quotidien. Tout simplement, j’aime dessiner ce que je vois.
Depuis mon enfance, je passe du temps dans le sud de la France. J’y ai été fort influencée par les fauvistes. C’est peut-être pour cela que je suis tellement accro aux couleurs.

Quel impact ont les voyages sur ton art?

Ils ont un impact énorme. Quand tu prends la route, tu ouvres les portes à l’Univers afin qu’il te guide. Et c’est à ce moment-là que la magie opère!

peinture murale avec typographie coloréePeux-tu citer quelques artistes que tu admires et nous dire pourquoi ils comptent pour toi?

J’aime les œuvres réalisées par les enfants. On naît tous artiste. Avant qu’on leur fasse croire le contraire, les enfants réalisent des dessins incroyablement imaginatifs, libres de toute convenance. Je trouve cela très inspirant. Je suis également fortement inspirée par les œuvres des San, une peuplade d’Afrique du Sud. Ils peignaient jadis sur la pierre ce qu’ils voyaient autour d’eux, sans aucune influence extérieure. C’est difficile de s’imaginer peindre aujourd’hui sans l’influence d’autres artistes, des voyages et d’internet.

Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu ne dessines pas?

J’aime peindre, faire du vélo, du yoga, aller nager en extérieur, voir ma famille, grimper une montagne, me promener en été avec une bière fraîche et partir à l’aventure avec mon van.

peinture murale d'une fontaine jauneQuelle est la pièce que tu apprécies le plus? et pourquoi?

Avec des amis artistes, on a peint un énorme immeuble industriel qui servait d’abri pour les réfugiés à Thessalonique, en Grèce. J’ai beaucoup aimé ce projet. Quand nous sommes arrivés, l’immeuble était énorme et grisâtre, très austère. En quelques jours à peine, nous avons réussi à le transformer en un espace coloré et accueillant. Je pense que les personnes qui habitaient là étaient contents du résultats et qu’ils ont senti qu’on faisait attention à eux.

Quel est ton meilleur souvenir de peinture?

Quand je suis arrivé à Berlin, le fait de peindre m’a permis de rencontrer énormément de gens et de découvrir des tas d’endroits improbables.

J’ai eu la chance de pouvoir peindre dans de nombreuses communautés dans le monde entier. Un de mes meilleurs souvenirs de peinture est un échange culturel que j’ai réalisé à Nairobi, au Kenya. Ils nous ont amenés à Kibera, un des plus grands bidonvilles d’Afrique, pour peindre avec les locaux. Cela a été une grande leçon d’humilité et une expérience très enrichissante. Ce sont les gens les plus gentils qu’il m’a été donné de rencontrer au Kenya. Je m’en souviendrai toujours.

*****

Retrouvez Billy sur:

Site web InstagramFacebook